Signalé par un Internaute

RETRAITES: PRÉLÈVEMENT A LA SOURCE C'EST SCANDALEUX

 ON N’Y COMPREND PLUS RIEN !!!

Miniinfo 2- Prélèvement à la source : les retraités dans le brouillard publié le 24-09-2018. En ponctionnant la pension de décembre 2018, l’Etat va s’assurer, en toute discrétion, un gain de trésorerie sur le dos des retraités Pour les retraités, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu commencera avec le versement du 9 janvier 2019, c’est-à-dire sur la pension correspondant au mois décembre 2018. D’une certaine manière, Bercy a ainsi décidé que les retraités paieraient avec un mois d’avance !

> > > > > > > Selon Le Canard Enchaîné, le ministère du Budget n’a pas osé produire une circulaire écrite mais a préféré téléphoner aux patrons des caisses de retraite pour leur intimer l’ordre d’opérer ce tour de passe-passe. Manifestement, la discrétion est de mise… Et pour cause… On imagine en effet aisément le gain de trésorerie pour l’Etat, mais aussi ce que cela représente pour les retraités : «Sur le papier, L’opération est indolore, mais elle va toucher la trésorerie des retraités au moment des fêtes», commente le Canard Enchaîné.

> > > > > > > Pour les retraités, le prélèvement à la source commence donc bien mal. Leur inquiétude porte également sur l’absence de visibilité de l’opération. En effet, qu’il s’agisse de la CSG ou de l’impôt sur le revenu (désormais prélevé à la source), ils ne connaissent que le montant net de leur pension.

> > > > > > >  Aucun document ne détaille ce qui est prélevé pour passer du brut au net.

> > > > > > > Cette absence de transparence est choquante : chaque mois, les retraités attendent le versement de leur pension en se demandant quel en sera le montant net. Et c’est un fait que, dans la plupart des cas, ce montant net ne cesse de diminuer d’année en année.

> > > > > >  Plutôt que d’accentuer encore ce manque de transparence, le gouvernement ferait mieux de saisir l’opportunité du prélèvement à la source pour en finir avec l’opacité, en fournissant aux retraités un relevé détaillé de leur pension, avec le montant brut, les prélèvements sociaux et fiscaux, et le montant net.  

 

LA CRÈCHE , CHAQUE ANNÉE , ÇA RESSORT !

Miniinfo 2Chaque année, cela ressort ! lisez cette lettre elle vaut son pesant d'or....

LA CRÈCHE:

Cher monsieur le tribunal,

J'ai pris connaissance, il y a quelques jours, de votre décision d'interdire la crèche de Noël traditionnellement installée dans le hall du Conseil Général de la Vendée.

Quelle mouche vous a donc piqué ?

Vous avez fait des études, je suppose.. Peut-être savez vous donc que Noël vient du latin " Natalis" qui veut dire Naissance. Alors je vais vous livrer un secret que vous voudrez bien transmettre à vos confrères qui peut-être nagent avec complaisance dans la même ignorance que vous. La naissance dont il est question est celle d'un certain Jésus de Nazareth né il y a un peu plus de 2000 ans. je dis ça parce qu'étant donné que vous n'avez pas interdit les illuminations de Noël, je suppose que vous ignoriez ce détail. Voyez-vous, Noel n'est pas l'anniversaire de la naissance du Père Noël ( je suis désolé si je casse ici une croyance ancrée en vous ) mais bien celle de ce Jésus. Interdire une crèche sans interdire toute manifestation publique de cette fête est aussi stupide que si vous autorisiez la fête de l'andouillette tout en interdisant la consommation d'andouillette le jour de la fête de l'andouillette.

La crèche c'est ce qu'on appelle une tradition. Et ne me faites pas croire, Monsieur le Tribunal, que le principe de la tradition vous est étranger. Sinon comment expliquer que les magistrats exercent leur métier dans un costume aussi ridicule si ce n'est parce qu'il est le fruit d'une tradition ?

Vous êtes un briseur de rêves, Monsieur, vous êtes un étouffeur de sens. La crèche c'est Noël et Noël c'est la crèche. La crèche c'est aussi l'histoire d'une famille qui faute de droit opposable au logement est venue se réfugier dans une étable. C'est un signe d'espoir pour tous les sans logement. La crèche c'est aussi un roi arabe et un autre africain qui viennent visiter un juif. C'est un signe d'espérance et de paix en ces temps de choc de civilisations et de conflit au Moyen Orient. La crèche c'est aussi des éleveurs criant de joie et chantant dans une nuit de décembre. Connaissez vous beaucoup d'agriculteurs qui rigolent en cette période de crise? La crèche c'est un boeuf, symbole de la condition laborieuse de l'homme. Enfin, la crèche, c'est un âne, même si une rumeur court disant que cet âne a quitté la crèche en 2013 pour rejoindre le Tribunal administratif de Nantes et ne semble pas en être revenu.

Malgré le fait que vous allez sans doute, par souci de cohérence, vous rendre à votre travail le 25 décembre, je vous prie de croire, Monsieur le Tribunal, à l'expression de mes souhaits de bon et joyeux Noël.

B. R.

56450 SURZUR 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 15/01/2019